Dans la série « CNews les empêche de dor­mir »… Sté­phane Séjourné !

Dans la série « CNews les empêche de dor­mir »… Sté­phane Séjourné !

Dépu­té euro­péen, proche conseiller d’Emmanuel Macron, pac­sé avec Gabriel Attal, il fit ses pre­mières armes à l’UNEF et au MJS, en com­pa­gnie de son grand ami Auré­lien Taché, puis auprès de DSK. On dit de lui qu’il est « dis­cret » et « silen­cieux ». Faut-il qu’il juge l’heure grave pour sor­tir de son mutisme. Dans un entre­tien à L’Opi­nion, il appelle à « revoir l’arsenal régle­men­taire et légis­la­tif qui encadre l’audiovisuel fran­çais ». Rien que ça ! Avec, in fine, l’idée « de décomp­ter le temps de parole des édi­to­ria­listes les plus enga­gés en poli­tique ». Et de citer sans com­plexe Éric Zemmour.

Il déplore aus­si la « muta­tion dans le trai­te­ment de l’information depuis l’émergence des chaînes d’information en conti­nu » avec, notam­ment, le « dik­tat du direct » (sic). C’est vrai que par­ler de l’actualité est quand même une drôle d’idée, pour un jour­na­liste. Pour­quoi ne pas favo­ri­ser, plu­tôt, l’archéologie ? On pour­rait, par exemple, évo­quer en boucle avec volup­té les sep­ten­nats Mit­ter­rand quand la gauche était au zénith, ce serait beau, ce serait chouette.

La suite