You are currently viewing Mélen­chon tire ses der­nières car­touches sur les « mili­taires factieux »

Mélen­chon tire ses der­nières car­touches sur les « mili­taires factieux »

Cette fois-ci, y a pas, la Répu­blique est en dan­ger. C’est un expert qui le dit. Pas comme ça, mais en gros, c’est l’idée. L’expert, évi­dem­ment, c’est Jean-Luc Mélen­chon. D’ailleurs, le dépu­té des Bouches-du-Rhône est plus qu’un expert en Répu­blique, il est la Répu­blique. En toute sim­pli­ci­té. C’est celui qui dit qui est. Donc, ça ne se dis­cute même pas.

Il vient d’où, le dan­ger ? De hordes isla­mistes égor­geant nos femmes dans nos ban­lieues ? Pas du tout. À Ram­bouillet, pour Jean-Luc Mélen­chon, il s’agit seule­ment d’un « révol­tant meurtre ». Ser­vice mini­mum, comme l’ont fait remar­quer cer­tains sur les réseaux sociaux. Non, la Répu­blique est en dan­ger après « l’appel des mili­taires (en retraite) fac­tieux, dif­fu­sé par l’hebdo d’extrême droite Valeurs actuelles ». Un appel, en plus – hor­reur abso­lue -, « sou­te­nu par Marine Le Pen » et qui « reste sans réac­tion de Macron, chef des armées ». Fac­tieux ? « Qui fomente des troubles, pré­pare une action vio­lente contre le pou­voir éta­bli ; sédi­tieux », nous dit le dictionnaire.

La suite