CADA de Pau : le Sou­da­nais meur­trier n’était pas ter­ro­riste, pas réfu­gié non plus

CADA de Pau : le Sou­da­nais meur­trier n’était pas ter­ro­riste, pas réfu­gié non plus

Il y a quelques jours, un migrant sou­da­nais a recon­nu avoir poi­gnar­dé à mort le res­pon­sable d’un centre d’accueil à Pau. Tra­gique fait divers, hélas révé­la­teur de pro­fonds dys­fonc­tion­ne­ments, non seule­ment de l’État mais de notre socié­té toute entière.

Entrer en France n’est pour­tant pas un droit de l’homme

Faut-il le rap­pe­ler ? Tous les migrants ne sont pas des cri­mi­nels, et tous les cri­mi­nels ne sont pas des  migrants. Reste que la délin­quance de toutes ori­gines déjà pré­sente sur notre sol est un poi­son qui ronge notre socié­té, qu’elle a été abon­dam­ment ampli­fiée par les flux migra­toires – n’en déplaise aux belles âmes – et qu’il n’est clai­re­ment pas néces­saire d’en impor­ter davan­tage. La pré­sence d’un étran­ger sur le ter­ri­toire fran­çais n’a rien d’un droit abso­lu, et s’il se montre dan­ge­reux il n’a bien évi­dem­ment rien à faire en France.

La suite