You are currently viewing Stel­la Kamn­ga : « Black Lives Mat­ter est un mou­ve­ment ter­ro­riste de la pensée »

Stel­la Kamn­ga : « Black Lives Mat­ter est un mou­ve­ment ter­ro­riste de la pensée »

Au micro de Bou­le­vard Vol­taire, la chro­ni­queuse rap­pelle que ce n’est pas en France ou aux États-Unis mais « en Afrique ou dans des pays arabes que les Afri­cains vivent comme des esclaves enfer­més comme des chiens dans des cages ». Elle accuse Black Lives Mat­ter de faire son fonds de com­merce en jouant la carte de la vic­ti­mi­sa­tion, tout en agres­sant les per­sonnes qui pensent différemment.

Le mou­ve­ment Black Lives Mat­ter a été nom­mé au prix Nobel de la paix. Le dis­cours ambiant dit que c’est une chance pour toutes les per­sonnes noires du monde. Qu’elle est votre position ?

Je ne dirais pas que c’est une grande chance. Selon moi, le mou­ve­ment Black Lives Mat­ter est un mou­ve­ment ter­ro­riste. Il a fait beau­coup de mal à la com­mu­nau­té noire voire la com­mu­nau­té afri­caine. Selon les médias, les noirs amé­ri­cains ne se consi­dèrent pas afri­cains, mais afros-des­cen­dants et ne s’identifient pas à l’Afrique. Bon nombre de per­sonnes se plaignent d’être noirs et Afri­cains aux États-Unis ou en Occi­dent. S’il y avait vrai­ment un pro­blème d’appartenance ou d’acceptation de la race noire, ils seraient tous ren­trés en Afrique. C’est vrai­ment mon point de vue. En Afrique, ils sont sûrs d’être au milieu de ceux qui ont la même cou­leur de peau.

La suite