Trois sol­dats fran­çais ont été tués en opé­ra­tion au Mali

Trois sol­dats fran­çais ont été tués en opé­ra­tion au Mali

Trois sol­dats fran­çais ont été tués en opé­ra­tion au Mali ce lun­di 28 décembre, alors que leur véhi­cule blin­dé a été atteint par un engin explo­sif dans la région de Hom­bo­ri, a annon­cé l’É­ly­sée. Ces trois sol­dats appar­te­naient au 1er régi­ment de chas­seurs de Thier­ville-sur-Meuse (Meuse).

Le pré­sident Emma­nuel Macron fait part dans un com­mu­ni­qué de sa « très grande émo­tion » après avoir appris la mort du bri­ga­dier-chef Tane­rii Mau­ri, du chas­seur de 1ère classe Quen­tin Pau­chet et du chas­seur de 1ère classe Dorian Issakhanian.

Le chef de l’É­tat « salue avec le plus grand res­pect la mémoire de ces mili­taires, morts pour la France dans l’ac­com­plis­se­ment de leur mis­sion. Il s’as­so­cie à la dou­leur de leurs familles, de leurs proches et de leurs frères d’armes et les assure de la recon­nais­sance et de la soli­da­ri­té de la Nation », écrit l’É­ly­sée. Il « exprime son entière confiance aux mili­taires fran­çais déployés au Sahel, salue leur cou­rage et rap­pelle la déter­mi­na­tion de la France à pour­suivre la lutte contre le ter­ro­risme ».

La suite