Les enjeux de la base navale russe au Soudan

Les enjeux de la base navale russe au Soudan

La Rus­sie a confir­mé la créa­tion d’une base navale au Sou­dan. Cette nou­velle concerne plu­sieurs aspects – pra­tiques du point de vue de la marine mili­taire russe, mais touche éga­le­ment aux enjeux géos­tra­té­giques régio­naux et internationaux.

Ledit pro­jet d’accord rus­so-sou­da­nais pré­voit la construc­tion près de Port-Sou­dan – prin­ci­pal port du pays, situé sur la mer Rouge, d’un car­re­four logis­tique pour la marine russe. Appe­lé offi­ciel­le­ment point d’appui maté­riel et logis­tique, il pré­voit une capa­ci­té d’accueil simul­ta­né de 300 hommes (civils et mili­taires), ain­si que quatre navires, notam­ment à pro­pul­sion nucléaire. Son fonc­tion­ne­ment sera assu­ré par la par­tie russe.

L’accord res­te­ra en vigueur pour une période de 25 ans, avec un renou­vel­le­ment auto­ma­tique de 10 ans si aucune des par­ties ne demande sa ces­sa­tion au préa­lable. La Rus­sie aura éga­le­ment la pos­si­bi­li­té de trans­por­ter, via les ports et aéro­ports sou­da­nais, des armes, muni­tions et équi­pe­ments des­ti­nés au fonc­tion­ne­ment de la base navale.

En termes de pers­pec­tives, cette annonce confirme plu­sieurs aspects. Tout d’abord il s’agit évi­dem­ment d’un ren­for­ce­ment des rela­tions bila­té­rales entre Mos­cou et Khar­toum, à l’heure où la Rus­sie est rede­ve­nue un acteur inter­na­tio­nal majeur sur le conti­nent afri­cain. Inté­rêt pra­tique pour la marine russe, pour nombre de médias occi­den­taux l’emplacement dudit site est éga­le­ment stra­té­gique : près de 10% des mar­chan­dises com­mer­cia­li­sées dans le monde passent par ce car­re­four d’échanges mari­times entre l’Europe et l’Asie.

La suite