Art et Essai : Epi­cen­tro, un film d’Hubert Sau­per

Art et Essai : Epi­cen­tro, un film d’Hubert Sau­per

Par Guil­hem de Tar­lé

Ce docu­men­taire m’attirait sur les guerres d’indépendance cubaine contre le « colo­ni­sa­teur » espa­gnol, et l’explosion dans la baie de la Havane du cui­ras­sé amé­ri­cain USS Maine, en 1898, qui fut comme le sera Pearl Har­bour, la cause ou le pré­texte de l’intervention amé­ri­caine. A Guan­ta­na­mo, selon le réa­li­sa­teur, fut plan­té le 1er dra­peau amé­ri­cain en dehors du ter­ri­toire natio­nal, le pre­mier d’une longue série, jusqu’à la lune. Ce serait l’épicentre de l’Empire amé­ri­cain. 

Sur France Culture Hubert Sau­per déclare qu’il se pose des ques­tions… Moi aus­si…
Durant un très long-métrage, en VOSTF, il nous fait lire des pro­pos où tout se mêle : glo­ri­fi­ca­tion de Fidel Cas­tro, le ciné­ma arme de pro­pa­gande des Etats-Unis, l’effondrement de l’URSS comme cause de la misère cubaine, le luxe et la richesse pour les tou­ristes… 

Trop intel­lec­tuel pour moi… J’aurais mieux fait de res­ter chez moi à siro­ter un Cuba Libre, éven­tuel­le­ment en rêvant avec Joe Das­sin : 

« Guantanamera 
(…)
sous leur jupon de dentelles
Dieu que les femmes étaient belles ».


PS : vous pou­vez retrou­ver ce « com­men­taire » et 500 autres sur mon blog Je ciné mate.