You are currently viewing Alain Hou­pert : « J’ai quelques col­lègues qui sont atteints. Ils ont eu de la chance d’avoir de la chloroquine »

Alain Hou­pert : « J’ai quelques col­lègues qui sont atteints. Ils ont eu de la chance d’avoir de la chloroquine »

Alain Hou­pert, séna­teur LR de la Côte‑d’Or, par ailleurs doc­teur en méde­cine, tire la son­nette d’alarme sur la situa­tion dans les EHPAD, dure­ment tou­chés par le coro­na­vi­rus. Il donne son avis sur la ges­tion de la crise par le gouvernement.

Vous avez par­ta­gé sur les réseaux sociaux, un SMS reçu d’un EPHAD où vous décla­rez qu’ils étaient en manque de tous et vous deman­dez de faire quelque chose.
Cela révèle l’état d’impréparation de nos EPHAD vis-à-vis de cette épidémie…

Les condi­tions de soins dans nos EPHAD sont un pro­blème dont on ne parle pas. Les patients sont âgés, sen­sibles et conta­mi­nables. Les soi­gnants font donc ce qu’ils peuvent. Les taux de mor­ta­li­té sont de 15 à 20 %. J’ai mis ce mes­sage pour aler­ter les gens. Une chaîne de soli­da­ri­té s’est mise en place et je reçois beau­coup de mes­sage de gens de la région qui veulent don­ner du matériel.

La suite