Congé après le décès d’un enfant : le gouvernement « reconnaît une erreur », Macron demande de « l’humanité »
Muriel Penicaud, Ministre du Travail - Questions au gouvernement a l Assemblee nationale, Paris, France, le 07/01/2020.

Congé après le décès d’un enfant : le gouvernement « reconnaît une erreur », Macron demande de « l’humanité »

Muriel Penicaud, ministre du Travail, le 7 janvier, à l’Assemblée nationale. Thierry Stefanopoulos/© Thierry Stefanopoulos / KCS PRESSE

Le rejet à l’Assemblée nationale d’une proposition de loi permettant un congé de 12 jours en cas de disparition d’un enfant a indigné tous les membres de l’opposition ainsi que le Medef. La ministre Muriel Pénicaud promet des solutions dans les prochains jours.

Comment parvenir à reprendre le travail cinq jours seulement après la mort de son enfant ? La proposition du groupe UDI-Agir d’allonger à 12 jours le congé pour la perte d’un enfant mineur a pourtant été rejetée, jeudi 30 janvier, de justesse. Pour ne pas le faire « payer à 100 % par l’entreprise », selon les mots de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Ce refus de la majorité d’étendre le congé de deuil a choqué dans tous les groupes politiques, et jusqu’au patronat : vendredi, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a lui-même réclamé un nouveau vote.

Samedi, Emmanuel Macron a « demandé au gouvernement de faire preuve d’humanité » dans ce dossier. La veille, la ministre du Travail et le secrétaire d’État chargé de la protection de l’enfance Adrien Taquet avaient fini par annoncé une « concertation » pour « déterminer les mesures pertinentes de soutien aux parents en cas de perte d’un enfant, y compris une meilleure organisation des congés ». Puis la ministre a fait savoir auprès de l’AFP samedi soir qu’il y avait eu une erreur dans cette affaire et qu’elle serait corrigée. « Face au deuil, il faut du soutien psychologique et nous allons le renforcer. Mais il faut aussi un temps de répit, a dit la ministre du Travail s’engageant à trouver dans les tout prochains jours les solutions » pour un allongement à 12 jours.

La suite