Art et Essai : Un Vrai bonhomme

Art et Essai : Un Vrai bonhomme

Par Guil­hem de Tarlé

Un Vrai bon­homme, un film fran­çais de Ben­ja­min Parent, avec Isa­belle Car­ré et Laurent Lucas (Ariane et Vincent, les parents), Tho­mas Guy et Ben­ja­min Voi­sin (Tom, le Vrai bon­homme, et Léo, son frère aîné).

Dans mon vil­lage du Ber­ry, sans aucune infor­ma­tion de la popu­la­tion, dans le silence le plus abso­lu – men­songe par omis­sion – le maire et son Conseil Muni­ci­pal ont, avec des argu­ments de proxé­nètes, bra­dé la com­mune à un pro­mo­teur éolien. Le dos­sier remonte à 2015 et j’en ai enten­du par­ler pour la 1ère fois durant l’é­té 2018…


Depuis, nous sommes quelques-uns à ten­ter de mobi­li­ser la popu­la­tion et, actuel­le­ment, à mon­ter une liste pour « sor­tir » la muni­ci­pa­li­té sor­tante aux élec­tions de mars prochain.

Si j’en parle aujourd’­hui, c’est que pré­ci­sé­ment le père du Vrai bon­homme construit des parcs éoliens, et le réa­li­sa­teur nous montre à loi­sir ces pales qui tournent et ces lumières qui cli­gnotent. Il faut bien, évi­dem­ment, habi­tuer le popu­lo à ces images de guerre des étoiles pour qu’il adhère à l’in­dus­tria­li­sa­tion des terres, à la béto­ni­sa­tion des sols et à la défi­gu­ra­tion des pay­sages…
Ben dame, c’est pour « sau­ver la planète » !

En cela Un Vrai bon­homme est un film de pro­pa­gande (avec d’ailleurs en sus sa dose de diver­si­té) et je ne par­tage pas l’a­vis de mon épouse qui s’est lais­sée atten­drir par ce fils mal aimé per­tur­bé par la mort de son frère.
J’au­rais mieux fait de tra­vailler sur le livre de Fabien Bou­glé : « Éoliennes – la face noire de la tran­si­tion écologique ».

Vous pou­vez retrou­ver ce « com­men­taire » et plus de 400 autres sur Je ciné mate.
Retrou­vez le der­nier article ciné­ma ici