En Avant-première : Le regard de Charles

En Avant-première : Le regard de Charles

Par Guilhem de Tarlé

Le regard de Charles, un documentaire de Marc di Domenica et Mischa Aznavour, avec Charles Aznavour et la voix off de Romain Duris.

“Je vous parle d’un temps…”
Vous souvenez-vous de ce temps où l’on vous invitait à dîner pour vous montrer après le repas les diapos des dernières vacances ?
Si vous regrettez cette époque,  alors courez regarder Le regard de Charles.

«  Emmenez-moi au bout de la Terre
Emmenez-moi au pays des merveilles  ».

Aujourd’hui, ces mêmes «  amis  » font tourner leurs Smartphones en faisant défiler les photos de la veille.
Si, comme moi, ces extases obligatoires vous ennuient… alors le long-métrage et les propos en off de Charles Aznavour – dénaturés par une voix différente –  minutieusement sélectionnés, bisounours, insipides et très Vivre ensemble – je suis migrant, voilà ma gloire — vous feront regretter de n’être pas resté chez vous à écouter une bonne compil du chanteur..

Bref,  Le regard de Charles ne porte pas sur son best off, mais sur le nombril narcissique d’un prétentieux qui,  parce qu’il chante “au haut de l’affiche”, avec son nom qui s’étale “en dix fois plus gros que n’importe qui”, prétend nous imposer ses films.

Dommage, j’aime bien Charles Aznavour, mais… Bécaud chantait «  Il est mort le poète  »… Oui, après La Mamma, il est bien mort le Papa.