A l’affiche : La vérité

A l’affiche : La vérité

Par Guilhem de Tarlé

La vérité, un film franco-japonais de Hirokazu Kore-eda, avec Catherine Deneuve (la star Fabienne), Juliette Binoche (sa fille Lumir, scénariste) et Ethan Hawke (Hank, le mari de Lumir)

La vérité  : Catherine Deneuve joue Catherine Deneuve.

La vérité,  en l’occurrence,  c’est celle de Charles Aznavour :


"il faut savoir coûte que coûte
(...)
S'en aller sans se retourner
(...)
Il faut savoir quitter la table
(...)
Sans s'accrocher l'air pitoyable
Mais partir sans faire de bruit".

C’est ce que ne sait pas faire Fabienne, l’héroïne du film, et c’est ce que ne sait pas faire non plus Catherine Deneuve qui n’en finit pas avec sa “tournée des adieux”.
Ce fut La dernière folie de Claire Darling, c’est maintenant La vérité,  qui nous dit sans doute effectivement la vérité sur Catherine Deneuve.  Ce long-métrage, trop long, d’un réalisme crû, ressemble à une autobiographie, en présentant une actrice vieillissante, égoïste et égocentrique, persuadée de son talent et qui n’a vécu que pour lui.

On a l’impression que Catherine Deneuve ne joue pas mais, comble du cabotinisme, qu’elle se montre telle qu’elle est.
Mon épouse n’est pas de mon avis, qui partage celui de Paul Vermeulen dans le quotidien Présent, en qualifiant “Catherine Deneuve, (d’)extraordinaire en star capricieuse”.

Pour moi, le seul  intérêt du film, s’il faut lui en trouver un, est ailleurs. Il est dans l’idée de Kore-eda de réaliser un film dans le film et de nous faire passer ainsi de l’autre côté de l’écran pour assister,  scène par scène, à sa fabrication. Dur, dur, le métier d’acteur  !