ÊTRE DE VRAIS FRANÇAIS

ÊTRE DE VRAIS FRANÇAIS

Par Jacques Tré­mo­let de Villers 

Chaque réforme ne vise qu’à nor­ma­li­ser le Fran­çais, comme on stan­dar­dise la pro­duc­tion du bétail, à l’encontre de la jus­tice et de la liber­té. Ce sont elles qui consti­tuent la nature fran­çaise. Elles ne se lais­se­ront pas faire.

Suave mari magno…. Qu’il est doux devant la grande mer de voir les marins s’époumoner… alors que nous sommes sur le rivage, à pied sec… la grande mer, c’est la houle de la réforme des retraites et la pro­tes­ta­tion des nan­tis et des pri­vi­lé­giés de tous les sys­tèmes spé­ciaux. Qu’avons-nous à y voir ? Rien.
Nous, les avo­cats nous sommes contre cette réforme, mais pas pour les mêmes rai­sons que ceux qui sont en grève et dans la me. Nous sommes pour la liber­té du tra­vail et de la cir­cu­la­tion. Nous ne sommes ni d’un camp, ni de l’autre.

La suite