L’in­té­rêt natio­nal est au-des­sus des par­tis

L’in­té­rêt natio­nal est au-des­sus des par­tis

Depuis quelques semaines, des médias se font l’écho de vio­lences en marge de notre oppo­si­tion à la réforme des retraites. Si cer­tains font le choix de la déon­to­lo­gie en sol­li­ci­tant notre point de vue sur les évé­ne­ments qui ont oppo­sé des mili­tants d’Action fran­çaise à des milices anti­fas, que ce soit à Rennes, Paris ou encore Stras­bourg, d’autres choi­sissent la par­tia­li­té en ne com­mu­ni­quant pas sur les agres­sions subies par des jeunes roya­listes.
Si l’Action fran­çaise n’a pas une culture de la vic­ti­mi­sa­tion et ne se répand pas sur ce sujet dans la presse, c’est bien parce que la vio­lence que nous dénon­çons prin­ci­pa­le­ment est celle qui fait fi de l’intérêt natio­nal et qui, sur le ter­rain, des Gilets Jaunes à la réforme des retraites, est le fait de la « répres­sion poli­cière ».
Les anti­fas, créa­tion hybride entre extrême-gauche et hoo­li­ga­nisme, ne sont que les idiots utiles des gou­ver­ne­ments libé­raux, de gauche comme de droite. L’Action fran­çaise a subi ces der­nières années son lot d’attaques : bombe agri­cole, gre­nade, agres­sions armées. Bien évi­dem­ment, les plaintes ont toutes été clas­sées sans suite.
Aujourd’hui, nous appe­lons l’ensemble des Fran­çais à se mobi­li­ser contre la réforme des retraites du gou­ver­ne­ment de M. Macron. Alors que Phi­lippe Mar­ti­nez, secré­taire-géné­ral de la CGT, appe­lait en mai 2017 à ce que « Macron fasse le score le plus haut pos­sible », nous appe­lons, nous, l’ensemble du pays réel, dans cette lutte comme dans celle des Gilets Jaunes, à ne pas lais­ser la contes­ta­tion être por­tée par quelques gau­chistes, qui, en échange de pré­bendes per­son­nelles, cherchent à détri­co­ter davan­tage encore notre nation.

Le ser­vice poli­tique

Sou­te­nez nos actions ! Faites un don : https://www.actionfrancaise.net/agir/faire-un-don/