A l’affiche : Toute res­sem­blance…

A l’affiche : Toute res­sem­blance…

Par Guil­hem de Tar­lé

Toute res­sem­blance…, un film fran­çais de Michel Deni­sot, avec Franck Dubosc (Cédric Saint Gué­rande, CSG, le pré­sen­ta­teur du JT). 

Franck Dubosc m’in­sup­porte et ce film ne peut que confor­ter mon aller­gie. Je ne me fai­sais non plus pas beau­coup d’illu­sions sur Michel Deni­sot qui a évo­lué bien dif­fé­rem­ment de moi depuis nos Ter­mi­nales, Phi­lo ou Mathe­lem, pré­pa­rées ensemble au lycée Jean Girau­doux de Châ­teau­roux.

Ce long-métrage pou­vait cepen­dant être une comé­die sati­rique de la classe poli­ti­co-média­tique et valait peut-être de prendre le risque.

Eh bien non ! ce n’est pas une satire, c’est une charge,  ce n’est pas une comé­die, c’est un drame, c’est un regard sans conces­sions jeté sur la pou­belle média­tique.
Et nos points de vue divergent for­te­ment avec mon épouse qui a appré­cié cette opé­ra­tion Mains propres. Per­son­nel­le­ment, une fois n’est pas cou­tume, j’ai envie de jeter à la fois l’eau du bain – le film – et le bébé – les « icônes » média­tiques -.

Fil­mer la pour­ri­ture d’é­gos sur­di­men­sion­nés qui de leur chaire télé­vi­suelle dominent le peuple et lui prêchent quo­ti­dien­ne­ment leur « bien­pen­sance », tout en vivant de fric, de sexe et de drogue… c’est nous don­ner à voir une déchet­te­rie, et mon envie de vomir m’a empê­ché d’y éprou­ver le moindre plai­sir…

Alors, c’est vrai que cette réa­li­sa­tion ordu­rière est néan­moins bien­fai­sante, qui débou­lonne les stars du JT en ensei­gnant aux télé­spec­ta­teurs à regar­der ou ima­gi­ner sous la table…

Com­ment Deni­sot a‑t-il pu oser ? A‑t-il des comptes à rendre ?
Oui, c’est vrai qu’il appar­tient lui aus­si à ces « hommes blancs de plus de 50 ans » que le ministre de la culture Fran­çoise Nys­sen et la pré­si­dente de France Télé­vi­sion Del­phine Ernotte vou­laient évin­cer des pla­teaux…

S’ils se mettent tous à faire leur « coming out »… Il va y avoir du sport !