Saint-Denis : des salafistes et agents municipaux s’allient contre les laïques

Saint-Denis : des salafistes et agents municipaux s’allient contre les laïques

Célèbre pour sa nécropole royale, la ville de Saint-Denis est aussi l’archétype de la ville autrefois ouvrière dont les ouvriers ont été remplacés au cours des dernières décennies par une immigration qui ne s’intègre pas. Quiconque s’y aventure est frappé par la profusion de commerces communautaires. La vue des rues et de l’accoutrement de nombre de passants qui les arpentent est l’illustration éclatante de cette assimilation manquée et de ce communautarisme dans lequel l’islamisme peut prospérer.

Scandale à la fête des associations

Le 5 octobre dernier, place Jean Jaurès, c’est la fête ! Pendant quelques heures, on peut oublier ses ennuis. Sur le stand de son association “Observatoire de la laïcité de Saint Denis”, Fewzi Benhabib – un franco-algérien installé à Saint-Denis depuis 20 ans – appelle à la libération du blogueur saoudien Raif Badawi via une banderole et explique à l’aide de son matériel que la laïcité n’est pas là uniquement pour embêter les musulmans mais bien pour permettre à tous de vivre ensemble. Peu avant la fin de la manifestation, alors que les stands à proximité ferment, le militant raconte avoir vu débarquer un couple à la recherche du scandale. Monsieur a la tenue complète du salafiste, qamis blanc jusqu’aux chevilles. De son côté, Madame est en voile intégral noir recouvrant toute la tête (y compris les yeux). Causeur ayant vu les photos en question, nous confirmons la nature intégrale dudit voile. L’association ne souhaite pas les diffuser pour l’instant.

La suite