You are currently viewing Cha­ris­ma­tique ou charlatan

Cha­ris­ma­tique ou charlatan

  • Post category:A la Une

Macron use de tous les sub­ter­fuges pour main­te­nir un pou­voir fragilisé.

Il parle, il parle encore, il parle tou­jours. L’homme n’est pas seule­ment un habile poli­ti­cien ; il tient à faire savoir qu’il est d’abord un homme de conviction. 

Il est dif­fé­rent des autres et il le sou­ligne en dési­gnant à la vin­dicte publique « les décen­nies » qui l’ont pré­cé­dé et qui le forcent aujourd’hui à écoper.

L’illusion d’un rêve de supériorité

Il peut même avoir un aspect tou­chant, tant on le sent plein de cette convic­tion qui jus­ti­fie sa supé­rio­ri­té morale et poli­tique. Qui ne le remarque ? Il est si convain­cu de tout ce qu’il dit ! Ce qui est tou­jours dan­ge­reux en poli­tique, le royaume du men­songe et de la tra­hi­son. N’a‑t-il pas, lui-même, pour s’imposer, dû tra­hir et men­tir ? Il en a don­né du moins l’apparence. Cruelle néces­si­té ! Mais sa convic­tion pro­fonde, tou­jours intacte, révèle en revanche la pure­té de son inten­tion. Sa der­nière pres­ta­tion en admi­nis­trait une fois de plus la preuve. Il est si sûr de sa rai­son, de son bon droit, de l’excellence de ses choix, de la force et de la clar­té de son expo­sé qu’il laisse évi­dem­ment entendre qu’il faut être de bien mau­vaise foi pour n’être pas convaincu.

N’est-ce-pas ce qu’il a répon­du à ces quelques jour­na­listes – triés sur le volet – qui ont fait sem­blant de le bous­cu­ler ? « Vous ne m’aidez pas », leur disait-il dans un sou­rire qui mêlait amer­tume et commisération.

Il suf­fi­sait de l’écouter, pour­tant, pour com­prendre qu’il com­mence tou­jours, et d’abord, par se convaincre lui-même. Ain­si nul autre que lui, par expé­rience sur lui-même, n’est plus per­sua­dé qu’il doit convaincre, qu’il sait convaincre, qu’il ne peut que convaincre, bref, qu’il n’est né et qu’il n’est arri­vé à la suprême fonc­tion que pour convaincre. Ce qu’il s’essaye à faire, comme il n’apparaît que trop, dût-il y pas­ser une heure de plus que pré­vu, comme l’autre jour à l’Élysée, voire huit heures d’affilée s’il le faut, comme au cours du grand débat par ses soins organisé.

La suite