France Inter et l'humour cathophobre
L’humour sans risque des rebellocrates de France Inter

Frédéric Fromet, humoriste sur France Inter. France inter

Dans un immense élan d’impertinence rebelle et de courage digne de la colonne Durruti, l’émission Par Jupiter ! de France Inter a proposé à ses auditeurs une bafouille du médiocre baladin Frédéric Fromet raillant l’incendie de la Cathédrale Notre-Dame, toute en finesse et avec un à-propos hors du commun.

Les Français sont habitués à ce que l’audiovisuel public leur impose fréquemment, avec le fruit de leurs impôts, une vision fondée sur des postulats idéologiques qu’ils sont contraints de subir sans broncher, sous peine d’être taxés d’être des réactionnaires rancis. Les choses ont tendance à se corser lorsque la bien pensance s’essaie à l’humour.

La séquence serait d’ailleurs surtout gênante, comme l’est toute forme d’humour mauvais ; on a un peu honte à la place de la personne qui nous accable de ses saillies supposément drolatiques, si elle ne révélait pas quelques travers particulièrement contestables, qui vont de la facilité à la couardise en passant par une grossière forme de confusion mentale.

Commençons d’abord par dire que, puisque nous sommes définitivement Charlie et viscéralement attachés à la liberté d’expression qui doit demeurer un principe intangible en particulier du fait des très nombreux assauts qu’elle subit actuellement et de tous côtés, il n’est pas question de revenir dans ce cas précis sur ladite liberté. Il est loisible à une équipe d’animateurs plus ou moins mauvais de faire des plaisanteries plus ou moins mauvaises. Pas question, par conséquent, de se ranger du côté des censeurs et moralisateurs dont, d’ailleurs, les représentants autoproclamés du camp du Bien – dont le secteur audiovisuel public regorge -, sont eux-mêmes les meilleurs représentants.

La suite