L’A­frique Réelle N°110 – Février 2019
|

L’A­frique Réelle N°110 – Février 2019

Dos­sier : Sahel

  • - Quel enne­mi com­bat­tons-nous au Sahel ?
  • - Qui sont les jiha­distes du Maci­na et de la région des trois frontières ?
  • - Mali : Dogon contre Peul, jiha­disme ou guerre ethnique ?

Contro­verse :

Afrique du Sud : à qui appar­tient la terre ?

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : Sahel, bien iden­ti­fier l’ennemi

Qui sont les GAT (groupes armés ter­ro­ristes) sahé­liens que com­battent nos forces ?

- Des jiha­distes ani­més par des motifs religieux ?
– Des tra­fi­quants uti­li­sant le jiha­disme pour brouiller les pistes ?
– Des mili­tants por­teurs de reven­di­ca­tions eth­niques, sociales ou poli­tiques revê­tues du voile religieux ?
– Des com­bat­tants « mul­ti-cartes » pou­vant être les trois à la fois selon les cir­cons­tances et les opportunités ?

Pour nos Armées, la réponse à ces inter­ro­ga­tions est évi­dem­ment essen­tielle. Etant bien enten­du que les ten­dances lourdes, à savoir la démo­gra­phie, l’opposition eth­no-raciale nord-sud et la ques­tion de l’ethno-mathématique élec­to­rale ne pour­ront pas être réglées par leur intervention.

Pla­cées à la confluence de l’islamisme, de la contre­bande, des riva­li­tés eth­niques et des luttes pour le contrôle de ter­ri­toires ou des res­sources, nos forces per­cutent régu­liè­re­ment les constantes et les dyna­miques locales. Leur action s’inscrit donc dans une nébu­leuse à l’intérieur de laquelle tout clas­se­ment géo­mé­trique « à l’européenne » est une illu­sion, et plus encore, un danger.

La suite