A propos des gilets jaunes.
Toutes les analyses ont été proposées sur le mouvement des gilets jaunes allant des plus pertinentes aux plus farfelues. Qu’il me soit permis d’ajouter ma contribution à ce long feuilleton, à la veille de la 13eme édition du samedi de révolte.
J’ai entendu, un matin, un commentateur de télévision s’interroger sur la trop grande importance donnée aux gilets jaunes « à peine 13000 sur les rond points en cinq mois de lutte » : Donc à ses yeux, peu représentatifs au regard des plus de 60 millions de français. Faisons lui remarquer qu’aujourd’hui, aucun parti, aucun syndicat n’est capable de mobiliser autant, si longtemps. Faisons lui remarquer en outre, que le soutien populaire selon les sondages est encore autour de 60 %, nonobstant le rejet des actes de violence.
Parlons en des violences : Le maire de Monfermeil, Xavier Lemoine, déclarait il y a peu, que comparativement aux violences commises en Seine Saint Denis en 2005, celles commises, certes à tord, par les gilets jaunes se situent plusieurs degrés en dessous en terme d’intensité et, curieusement, la répression policière bien plus retenue pour les émeutes de 2005, s’est nettement amplifiée en s’abattant sur les manifestants du samedi, en témoigne le nombre de blessés hospitalisés.

La suite