Articles royalistes de jean-Philippe Chauvin
Contre la démesure capitalistique, et pour la justice sociale éminemment

La justice sociale est une formule qui n’a plus guère d’écho dans notre société libérale-libertaire, semble-t-il, et c’est plutôt la démesure qui domine, au nom d’une liberté économique qui, de plus en plus aujourd’hui, peut se définir par la fameuse formule : « le renard libre dans le poulailler libre ». La question du travail dominical en est un exemple parmi d’autres, trop souvent imposé aux salariés sans grande contrepartie si ce n’est celle de ne pas être licenciés : quelques cas récents peuvent nous alerter là-dessus comme la volonté forte et insistante des grands magasins de la région rennaise de ne plus respecter les règles locales jusque là observées pour préserver les commerces de proximité et de centre-bourgs. Mais sans doute faut-il aussi évoquer l’ouverture désormais systématique des grandes surfaces les jours fériés, 14 juillet compris comme c’est le cas depuis moins de dix ans à Parly2, aux portes de Versailles, et dans la plupart des enseignes de la Grande Distribution, malgré les réticences d’un personnel qui, en définitive, n’a plus vraiment son mot à dire. Et les consommateurs valident, en grande partie, ces ouvertures tandis que les opposants sont rabroués comme « mauvais coucheurs » ou « réactionnaires », voire « fainéants », et qu’est toujours mis en avant « le choix » qui, pourtant, n’en est plus un pour la grande majorité des salariés, si l’on excepte les étudiants qui peuvent voir en ces ouvertures dominicales une occasion de payer leurs études, et ce qui nous renvoie à ce souci, qui grandit parmi les préoccupations des parents et de leurs enfants, du financement des études, le système des bourses arrivant à épuisement…

La suite