You are currently viewing L’A­frique Réelle N°107 – Novembre 2018
|

L’A­frique Réelle N°107 – Novembre 2018

SOMMAIRE

Actua­li­té :
– Algé­rie : Fin de règne et table rase
– La Chine et l’Afrique

Dos­sier :
Géno­cide du Rwan­da : une constante volon­té d’obstruction de la vérité
– Les Etats-Unis et la Grande-Bre­tagne ont inter­dit au TPIR d’enquêter sur l’attentat qui est à l’origine du génocide
– Quand l’ONU enterre ses propres enquêtes
– Pour­quoi le vice-pro­cu­reur Ranuc­ci a‑t-il igno­ré les tra­vaux du TPIR ?

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : Réflexions sur la ques­tion du Mali

Dans un entre­tien don­né au site Mon­da­frique, M. Ahma­dou Ould Abdal­lah, qui fut ministre des Affaires étran­gères de Mau­ri­ta­nie et repré­sen­tant de l’ONU en Afrique de l’Ouest, évoque le Mali en confir­mant trois réa­li­tés lon­gue­ment étu­diées par l’Afrique Réelle, à savoir le double jeu des auto­ri­tés maliennes, le pro­blème de l’inexistence de l’Etat et la ques­tion du tribalisme.

1) Le double jeu des auto­ri­tés maliennes :

« (…) cer­tains gou­ver­ne­ments (lire celui du Mali) dif­fusent une cam­pagne insi­dieuse contre les forces étran­gères qui leur viennent en aide. C’est l’une des aber­ra­tions les plus éton­nantes que j’ai ren­con­trées (…) On veut une pré­sence exté­rieure pour ren­for­cer le régime en place (…) et en même temps, on mène une cam­pagne insi­dieuse qui encou­rage et ren­force les adver­saires de cette pré­sence exté­rieure. Il y a aus­si (…) des ententes occultes entre les mou­ve­ments dji­ha­distes et cer­tains gou­ver­ne­ments ou cer­tains groupes de pres­sion autour de ces gou­ver­ne­ments » (…) La pré­sence fran­çaise qui a per­mis de sta­bi­li­ser le Mali se trouve en très grande dif­fi­cul­té parce qu’elle n’est pas appuyée par l’opinion publique malienne ».

La suite