Grecs et Latins

Grecs et Latins

Après avoir dévo­ré Marc-Antoine : un des­tin inache­vé entre César et Cléo­pâtre de Pierre Renuc­ci et le der­nier livre de Jacques Tré­mo­let En ter­rasse avec Cicé­ron, me voi­là plon­gé dans l’Iliade et l’Odys­sée d’Homère.

Les grecs ont inven­té la phi­lo­so­phie. Sur la base de celle-ci, les romains ont inven­té le droit. D’autres cultures ont appor­té leur contri­bu­tion au monde, mais jamais autant que ces deux-là, du moins en Occident.

Phi­lo­so­phie, Rai­son droite, Nature, Rela­tion avec le divin, Ver­tu, Droit, Orga­ni­sa­tion de la socié­té… Toutes ces valeurs fon­da­trices des civi­li­sa­tions hel­lènes et latines sont liées. Ce sont aus­si des inva­riants de la nature humaine. Elles contrastent avec la « dic­ta­ture de l’opinion » qui sévit dans notre monde contem­po­rain et avec la super­fi­cia­li­té de cer­tains rai­son­ne­ments, pour ne pas dire de leur éga­re­ment. De mon point de vue, rien ne les a dépas­sées depuis ; encore moins la fausse croyance que les idées nou­velles ont appor­té quelque chose de plus. Des variantes, peut-être, comme l’organisation poli­tique mise en place par nos rois, au moins dans le temps long.

La suite