L’A­frique Réelle N°98 – Février 2018
|

L’A­frique Réelle N°98 – Février 2018

Som­maire :

Actua­li­té :

  • - Cen­tra­frique : Vla­di­mir Pou­tine va-t-il rebattre les cartes ?
  • - L’Afrique d’Obama : un égoïsme mora­li­sa­teur. L’Afrique de Trump : une indif­fé­rence décomplexée.

Dos­sier :

  • - Toua­regs : Une pro­pen­sion à la divi­sion qui inter­dit tout pro­jet poli­tique cohérent
  • - L’A­frique ou les Afriques ?

A tra­vers la presse algérienne :

  • - L’Arabie Saou­dite et les repré­sen­tants sala­fistes algériens

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : Osons dire la véri­té à l’Afrique

Sept décen­nies après les indé­pen­dances, il est aujourd’hui deve­nu urgent et même vital de dire enfin à l’Afrique qu’elle est dans une impasse et qu’aucun « déve­lop­pe­ment » n’y sera pos­sible tant qu’y domi­ne­ra ce dis­cours de vic­ti­mi­sa­tion dont ses diri­geants ont tiré une rente qui ne sera pas éternelle.

Loin de « démar­rer », l’A­frique sud saha­rienne revient peu à peu à l’é­co­no­mie de comp­toir. Comme au XVIIIe siècle quand les diri­geants afri­cains escla­va­gistes tiraient leur richesse du par­te­na­riat éta­bli avec les négriers euro­péens qui venaient leur ache­ter les cap­tifs. Les comp­toirs d’aujourd’hui sont pétro­liers ou miniers et ils enri­chissent une poi­gnée d’A­fri­cains, cepen­dant que l’im­mense majo­ri­té de la popu­la­tion tente de sim­ple­ment sur­vivre. Ce grand bond en arrière est illus­tré par un retour à la traite humaine à tra­vers l’é­mi­gra­tion vers l’Europe.

Comme je l’explique dans un livre (réédi­té en jan­vier 2018) qui vient de rece­voir le prix « La Plume et l’Epée », l’Afrique ne sor­ti­ra jamais de sa situa­tion catas­tro­phique tant que quatre prin­ci­paux pro­blèmes n’y auront pas été pris en compte :

1) Le pre­mier est celui du sui­cide démo­gra­phique car les nais­sances allant plus vite que le déve­lop­pe­ment, chaque jour qui passe, l’Afrique s’appauvrit davantage.

La suite