You are currently viewing Le retour de la « Grande idée » . Edi­to­rial du n° 16 de Conflits

Le retour de la « Grande idée » . Edi­to­rial du n° 16 de Conflits

 Au « grand des­sein » atlan­tiste pro­po­sé par Ken­ne­dy en 1962, le géné­ral de Gaulle avait oppo­sé ce que les his­to­riens ont qua­li­fié de « grande idée » : consti­tuer un axe fran­co-alle­mand aus­si auto­nome que pos­sible face aux États-Unis, en faire le moteur de la construc­tion euro­péenne, assu­rer ain­si à la France le rôle de lea­der poli­tique de la Com­mu­nau­té, l’Allemagne parais­sant dis­qua­li­fiée à cause de ses res­pon­sa­bi­li­tés dans la guerre et de sa défaite finale en 1945. Ce pro­jet s’articulait avec la volon­té de redon­ner à la France le rang mon­dial qu’elle méri­tait aux yeux du général.

Que le pré­sident Macron soit ten­té de l’imiter, rien d’étonnant : n’a‑t-il pas fait figu­rer sur son por­trait offi­ciel les Mémoires de guerre ? Il faut lui rendre grâce : son style renoue avec la tra­di­tion pré­si­den­tielle et rompt avec la tri­via­li­té de ses pré­dé­ces­seurs, sauf quand il s’exprime au Bur­ki­na Faso…

“Consti­tuer un axe fran­co-alle­mand aus­si auto­nome que pos­sible face aux États-Unis, en faire le moteur de la construc­tion euro­péenne, assu­rer ain­si à la France le rôle de lea­der poli­tique de la Communauté…”

La suite