You are currently viewing Qui espère encore en France le réta­blis­se­ment de la monarchie ?

Qui espère encore en France le réta­blis­se­ment de la monarchie ?

Oui, il existe encore, en France, des par­ti­sans de la monar­chie. Certes, rela­ti­ve­ment peu nom­breux et très divi­sés, mais ils éclairent néan­moins sur le rap­port ambi­gu que notre pays entre­tient avec l’idée monar­chique, dont les fan­tasmes pas­sés de res­tau­ra­tion ont été les mani­fes­ta­tions les plus spectaculaires.

Les réflexions d’Emmanuel Macron sur l’absence de roi en France ont ravi­vé sinon l’hypothèse monar­chique du moins un songe que son exer­cice du pou­voir entre­tient : « Dans la poli­tique fran­çaise, cet absent est la figure du roi, dont je pense fon­da­men­ta­le­ment que le peuple fran­çais n’a pas vou­lu la mort. La Ter­reur a creu­sé un vide émo­tion­nel, ima­gi­naire, col­lec­tif : le roi n’est plus là !»

Jean d’Or­léans ou Louis XX

Pour la plu­part, les roya­listes fran­çais sont favo­rables au retour des Orléans, c’est-à-dire à dire à la branche des Bour­bon des­cen­dant du der­nier roi des Fran­çais, Louis-Phi­lippe, et héri­tiers du Comte de Paris, grand-père du prince Jean, actuel pré­ten­dant au trône de France.

Au-delà de la ques­tion dynas­tique, qui laisse place à des par­ti­sans de Louis XX (des­cen­dant espa­gnol de Louis XIV, sacré catho­di­que­ment par Thier­ry Ardis­son) –témoins per­sis­tants d’une tra­di­tion légi­ti­miste qua­si-éteinte – , l’existence des roya­listes est donc ce mur­mure qui, à l’oreille d’une France en appa­rence répu­bli­caine, pour­rait un jour ten­ter de tirer par­ti du désar­roi des citoyens devant le régime de la Ve République.

La suite