Pic du nombre de sui­cides dans la police
|

Pic du nombre de sui­cides dans la police

Depuis le début de l’an­née, le nombre de sui­cides recen­sés dans les forces de l’ordre est net­te­ment repar­ti à la hausse, selon une infor­ma­tion de France Bleu. 39 fonc­tion­naires ont ain­si mis fin à leurs jours.

Ils sont agents de la BAC, majors ou CRS.

Tous ont mis fin à leurs jours en 2017. Alors que l’an­née 2016 avait été mar­quée par le plus bas taux de sui­cides chez les poli­ciers depuis 2010, la police est confron­tée de nou­veau à une vague de sui­cides. En tout, depuis le 1er jan­vier, 39 poli­ciers se sont don­nés la mort, soit déjà trois de plus que toute l’an­née pré­cé­dente. Deux autres font encore l’ob­jet d’une enquête. Une série macabre qui inter­pelle et met en lumière le mal-être d’une pro­fes­sion, sous pres­sion depuis quelques mois.

France Bleu, qui s’est pro­cu­ré les chiffres du bilan tri­mes­triel du Comi­té d’hy­giène, de sécu­ri­té et des condi­tions de tra­vail, pré­cise que ces sui­cides concernent tous les grades et tous les âges, et prin­ci­pa­le­ment les hommes. Seuls trois cas de sui­cides de poli­cières ont été recen­sés. La région Ile-de-France, qui concentre 36.000 poli­ciers sur le ter­rain, est par ailleurs la plus tou­chée. Dans la moi­tié des cas, c’est l’arme de ser­vice qui est uti­li­sée pour le pas­sage à l’acte. Le phé­no­mène se serait accé­lé­ré depuis le mois d’août, avec pas moins de dix sui­cides en deux mois et demi.

La suite