You are currently viewing Sevran : « roué de coups » un poli­cier fait usage de son arme

Sevran : « roué de coups » un poli­cier fait usage de son arme

Un poli­cier vio­lem­ment pris à par­tie lors d’une inter­ven­tion ten­due dans la nuit du 14 juillet à Sevran (Seine-Saint-Denis) a fait usage de son arme à huit reprises pour se déga­ger, bles­sant un homme de 18 ans. Le poli­cier, souf­frant de contu­sions et bles­sures à la tête, a été hos­pi­ta­li­sé, de même que l’homme de 18 ans, tou­ché au ventre, a indi­qué le par­quet de Bobigny.

Selon le dérou­lé des faits détaillé par le par­quet de Bobi­gny, vers 00H30 same­di, des poli­ciers du com­mis­sa­riat de Sevran ont d’a­bord essuyé des « jets de pierres et des coups de barre de fer » lors d’une inter­ven­tion sur un feu de contai­ners « volon­tai­re­ment déclen­ché ». Appe­lés en ren­fort, six moto­cy­clistes d’une com­pa­gnie de sécu­ri­sa­tion et d’in­ter­ven­tion (CSI) ont à leur tour été pris à par­tie par une « cin­quan­taine d’in­di­vi­dus aux visages dis­si­mu­lés, armés de barres de fer, de blocs de pierre et de bou­teilles en verre, qui avaient sur­gi brus­que­ment de la cité », a pour­sui­vi le parquet.

Selon le par­quet, « trois motards » ont été bles­sés par ces pro­jec­tiles. Les indi­vi­dus sont ensuite venus « à leur contact, ten­tant de les encer­cler et de les faire chu­ter ». Cinq des moto­cy­clistes sont « par­ve­nus à s’é­chap­per en accé­lé­rant ». Reve­nus sur les lieux peu après, en s’a­per­ce­vant que le sixième n’é­tait pas pré­sent, les agents ont fait usage de gre­nades de désen­cer­cle­ment pour dis­per­ser le groupe.

La suite