Char­lie Heb­do contre la PMA

Char­lie Heb­do contre la PMA

Émoi chez beau­coup de lec­teurs de Char­lie Heb­do, Caro­line Fou­rest, son ancienne col­la­bo­ra­trice est contra­riée. Il y a de quoi. L’éditorialiste de l’hebdomadaire anar­chiste – com­ment l’appeler autre­ment ? – émet de sérieuses objec­tions à l’ouverture de la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée à toutes les femmes.

L’attaque est même directe à l’encontre de Mar­lène Schiap­pa, qui a récem­ment rap­pe­lé qu’il s’agissait d’une pro­messe de cam­pagne d’Emmanuel Macron et qu’elle serait sui­vie d’effet. Reven­di­quer la PMA au nom de la jus­tice sociale, écrit Gérard Biard l’éditorialiste, est par­fai­te­ment absurde : « Sauf à consi­dé­rer qu’il y a bien un “droit à l’enfant” – ou plu­tôt à pro­duire un enfant – et que l’on veut abso­lu­ment, quel qu’en soit le prix, pro­mou­voir une socié­té ou un gosse, c’est comme une Rolex, si on n’en a pas un à 40 ans, c’est qu’on a raté sa vie. Ne serait-il pas plus simple, et pour le coup plus juste, d’avoir enfin le cou­rage poli­tique de dire que ne pas avoir d’enfant(s) n’est pas une mala­die bien grave ? »

Non content de tenir ce dis­cours ferme dans son édi­to­rial, Char­lie Heb­do publie éga­le­ment un long entre­tien avec le pro­fes­seur Jacques Tes­tart, pion­nier de la PMA puisqu’il per­mit la nais­sance du pre­mier bébé éprou­vette en 1982, mais qui, depuis lors, n’a jamais ces­sé de dénon­cer le dan­ger d’un pro­ces­sus qui amène à la fabri­ca­tion d’enfants objets : « Tout ça concourt à pré­pa­rer une véri­table révo­lu­tion dans l’espèce, où l’on fabri­que­ra, au sens indus­triel du terme, des bébés. »

La suite