Affaire Trao­ré : trop, c’est trop !

Par Jacques de Guillebon Affaire Traoré : trop, c’est trop ! - La Nef À peine sommes-nous sortis de nos grottes que la grande guerre de notre temps a repris.…

Quand les pas­sions s’échauffent

Quand les passions s’échauffent - France Catholique par Gérard Leclerc L’affaire Traoré, relancée par les événements qui se déroulent aux États-Unis, est traitée par les différents médias selon leur angle…

Les proches de Marin s’inquiètent d’une pos­sible sor­tie de pri­son anti­ci­pée de son agresseur
Marin (R), 20, arrives accompanied by a relative, on May 3, 2018 at the courthouse of Lyon, central eastern France, to attend the second day of the trial of his aggressor. - Marin was left scarred on a bus after being violently hit on the head with a crutch by a young man, while defending a couple who was kissing in the district of Part-Dieu, in Lyon. The young man who was insulting the couple turned against Marin when he defended them. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Les proches de Marin s’inquiètent d’une pos­sible sor­tie de pri­son anti­ci­pée de son agresseur

«Je ne lui souhaite pas de mal à tout prix, je veux seulement que la justice soit appliquée». Audrey Savajon est encore sous le choc. Après trois ans et demi…

Aul­nay-sous-Bois : Théo Luha­ka et plu­sieurs de ses proches en garde à vue pour escroquerie
identified only as Theo, who was sent to hospital with severe anal injuries and head trauma, threatens to revive the contentious issue of policing in France's poor suburbs, which saw the death in custody of another black man last year and major riots a decade ago. / AFP PHOTO / LE PARISIEN / Arnaud Journois / RESTRICTED TO EDITORIAL USE

Aul­nay-sous-Bois : Théo Luha­ka et plu­sieurs de ses proches en garde à vue pour escroquerie

Le président de l'époque, François Hollande, s'était rendu au chevet de Théo Luhaka en février 2017. ARNAUD JOURNOIS/AFP Le jeune homme de 23 ans, grièvement blessé lors d'une interpellation en…