You are currently viewing Non, Nico­las n’est pas le deuxième pré­nom le plus don­né aux enfants d’immigrés maghrébins !

Non, Nico­las n’est pas le deuxième pré­nom le plus don­né aux enfants d’immigrés maghrébins !

Vient de paraître, en ligne sur le por­tail scien­ti­fique HAL-SHS, une étude tout à fait singulière. 

Signée Jean-Fran­çois Mignot, socio-démo­graphe au CNRS asso­cié au Groupe d’Étude des Méthodes de l’Analyse Socio­lo­gique (Gemass) à la Sor­bonne, elle tente de repro­duire une étude déjà publiée pour en véri­fier les résul­tats. Il s’agit d’un Popu­la­tion & Socié­tés sur les pré­noms des des­cen­dants d’immigrés qui avait fait grand bruit à sa sor­tie dans la plu­part des médias, du Monde à Valeurs actuelles, sans sou­le­ver la moindre inter­ro­ga­tion car, comme l’écrivait Libé­ra­tion « cette fois-ci, c’est du lourd, c’est l’Institut natio­nal d’études démo­gra­phiques ». Les auteurs en étaient Bap­tiste Coul­mont, socio­logue spé­cia­liste des pré­noms [1] et Patrick Simon, socio-démo­graphe de l’Institut natio­nal d’études démo­gra­phiques (Ined) qui tra­vaille sur l’immigration et les discriminations. 

La suite