You are currently viewing Les Français ne se sont pas abstenus, ils ont simplement dit « Stop »

Les Français ne se sont pas abstenus, ils ont simplement dit « Stop »

Un désaveu historique. Avec un taux de 66%, l’abstention est la grande gagnante des régionales, qui se sont déroulées ce dimanche. Jamais dans l’histoire de la République, les Français ne s’étaient aussi peu mobilisés pour des élections. Toute la soirée d’hier, les médias, nous ont assommé de beaucoup de bavardages autour des résultats de ce premier tour des élections départementales et régionales, essayant d’en tirer des leçons pour le deuxième tour de ce week-end, projetant ces résultats sur la prochaine présidentielle, faisant ainsi largement l’impasse sur le fait essentiel de cette élection, l’abstention de plus de deux électeurs sur trois.

Selon une étude réalisée dimanche par Ifop-Fiducial, plusieurs raisons sont avancées par les électeurs. Ainsi, 40% des abstentionnistes interrogés considèrent comme déterminant dans leur choix le fait que ces élections ne changeront rien à leur situation personnelle. Second argument déterminant : 35% estiment que le scrutin ne changera rien à la situation de leur région.  Ils sont 34% à juger déterminant leur volonté de manifester leur mécontentement à l’égard des partis politiques. Autres raisons invoquées : parce qu’aucune liste ne représente leur idée (32%) ; que ces élections ne les intéressent pas (31%). Enfin, 9% jugent déterminant le fait qu’ils ne votent jamais.

La suite