Contre la can­cel culture

Contre la can­cel culture

Par Gérard Leclerc

Un obser­va­toire du déco­lo­nia­lisme et des idéo­lo­gies iden­ti­taires vient de se consti­tuer dans le cadre de l’université pour lut­ter contre une culture enva­his­sante venue des États-Unis et s’attaquant aux fon­de­ments de notre civi­li­sa­tion. Une véri­table résis­tance est en train de s’organiser.

Dans l’hebdomadaire Le Point de cette semaine, soixante-seize uni­ver­si­taires signent un véri­table mani­feste pour dénon­cer une mala­die qui s’est empa­rée de leur ins­ti­tu­tion et met en péril les fon­de­ments mêmes de leurs dis­ci­plines : « Un mou­ve­ment mili­tant entend impo­ser une cri­tique radi­cale des socié­tés démo­cra­tiques, au nom d’un pré­ten­du “déco­lo­nia­lisme” et d’une “inter­sec­tion­na­li­té” qui croit com­battre les inéga­li­tés en assi­gnant chaque per­sonne à des iden­ti­tés de “race” et de reli­gion, de sexe et de “genre”. » Ce mou­ve­ment nous vient des États-Unis, où depuis long­temps déjà il a sus­ci­té une véri­table culture qui s’appuie d’ailleurs sur ce que George Orwell appe­lait une « police de la pen­sée » avec des pro­cé­dés d’intimidation et même de chasse à l’homme.

La suite