Donald Trump et l’Amérique

Donald Trump et l’Amérique

Par Gérard Leclerc

On peut se poser bien des ques­tions sur la fin du man­dat de Donald Trump. Les évé­ne­ments de Washing­ton n’ont rien arran­gé quant à sa répu­ta­tion. Il reste néan­moins en phase avec une bonne moi­tié de l’Amérique. Une Amé­rique déchirée…

Il est des sujets que j’ai scru­pule à abor­der pour dif­fé­rentes rai­sons. Par exemple, je m’abstiens en géné­ral de par­ler des pro­blèmes de poli­tique inté­rieure, sauf s’ils mettent en cause des prin­cipes aux­quels je suis fer­me­ment atta­ché. En aucun cas, je ne me consi­dère comme un pres­crip­teur lorsqu’il s’agit de dési­gner les res­pon­sables de la vie publique. Ma réserve me conduit sou­vent à m’abstenir aus­si sur des sujets de poli­tique étran­gère. J’ai dû évo­quer la cam­pagne pré­si­den­tielle amé­ri­caine d’il y a quatre ans sans m’engager vrai­ment. Devant la per­son­na­li­té pour le moins aty­pique de Donald Trump, j’ai sans doute émis quelques réserves, sans pour autant me pas­sion­ner en faveur de son adver­saire, Mme Clinton.

La suite