Alain de Benoist : « L’actuel anti­ra­cisme n’est pas le contraire du racisme, mais un racisme en sens contraire. »

Alain de Benoist : « L’actuel anti­ra­cisme n’est pas le contraire du racisme, mais un racisme en sens contraire. »

Dyna­mi­sé par le reten­tis­se­ment de l’affaire George Floyd aux États-Unis, le com­bat mené par Assa Trao­ré contre les « vio­lences poli­cières » vous paraît-il être un mou­ve­ment de masse ou seule­ment résul­ter d’un effet de mode et d’une agi­ta­tion mar­gi­nale dont l’ampleur serait sur­es­ti­mée par nos médias ?

L’affaire George Floyd est un fait divers auquel le sys­tème média­tique, acquis à l’idéologie domi­nante, a don­né une réso­nance pla­né­taire. La mort d’Ada­ma Trao­ré, autre fait divers, n’a rien à voir avec cette affaire, sinon la cou­leur de peau de deux délin­quants mul­ti­ré­ci­di­vistes morts des suites de leur inter­pel­la­tion. Son reten­tis­se­ment doit, en revanche, tout à l’habileté du comi­té mis en place pour défendre sa « mémoire », qui a su ins­tru­men­ta­li­ser à son pro­fit les délires du poli­ti­que­ment cor­rect et les retom­bées non moins déli­rantes du mou­ve­ment Black Lives Mat­ter, tout en fai­sant son miel de l’influence gran­dis­sante de l’idéologie indi­gé­niste…

La suite ici