Les dan­gers de la gen­tri­fi­ca­tion du catho­li­cisme
Cathedral of Saint John The Evangelist. Pews in rows. Kuala Lumpur. Malaysia.

Les dan­gers de la gen­tri­fi­ca­tion du catho­li­cisme

Yann Rai­son du Cleu­ziou, maître de confé­rences en science poli­tique à l’université de Bor­deaux, s’intéresse à la socio­lo­gie du catho­li­cisme fran­çais contem­po­rain ; il est l’auteur de deux livres remar­qués : Qui sont les cathos aujourd’hui ? (Des­clée de Brou­wer, 2014) et Une contre-révo­lu­tion catho­lique. Aux ori­gines de La Manif pour tous (Seuil, 2019). Entre­tien.

La Nef – Dans vos enquêtes vous évo­quez plu­sieurs pro­fils de catho­liques en fonc­tion de leur foi, de leur enga­ge­ment et de leurs opi­nions à l’égard de l’Église catho­lique. Dans quelle mesure pou­vez-vous aus­si dres­ser une clas­si­fi­ca­tion sociale des catho­liques fran­çais ?

Yann Rai­son du Cleu­ziou – L’enquête que j’ai diri­gée avec Phi­lippe Cibois pour Bayard en 2016 montre que le catho­li­cisme a une struc­tu­ra­tion pyra­mi­dale…

Retrou­vez la suite sur La Nef