Laurent Dandrieu, sur la censure de John Wayne : « On réécrit l’histoire du western selon les critères du politiquement correct ! »

Laurent Dandrieu, sur la censure de John Wayne : « On réécrit l’histoire du western selon les critères du politiquement correct ! »

Par Laurent Dandrieu

Une exposition consacrée à John Wayne (1907-1977) ferme, en Californie du Sud, car l’acteur était jugé raciste par des étudiants de l’université qui manifestaient depuis plusieurs mois contre cet hommage. Ils reprochent à l’acteur des propos racistes et homophobes qu’il aurait tenu dans les années 70.

Une exposition sur John Wayne a été censurée, aux États-Unis. Pourquoi l’acteur aux traits virils devient-il la proie des néo-progressistes ?

Ce n’est pas extraordinairement surprenant qu’il devienne la proie des progressistes dans la mesure où il a toujours été connu comme un réactionnaire. Cela devait bien tomber sur lui un jour ou l’autre. Ce qui est surprenant, c’est qu’on ait mis autant de temps à s’en apercevoir. On a exhumé une vieille interview des années 70 dans laquelle il tenait des propos essentiellement offensants pour les minorités raciales, et des propos homophobes. Des étudiants ont demandé à l’université de Californie du Sud, dont John Wayne était l’un des anciens étudiants, de supprimer cette exposition permanente avec le prétexte assez étonnant, je cite la revendication de ces étudiants : « En maintenant vivant l’héritage de John Wayne, le département des archives cinématographiques soutient la suprématie blanche. »
On est donc dans une espèce de confusion mentale totale où évoquer l’activité d’un artiste serait validé par l’ensemble des opinions qu’il a émises en dehors de son activité d’artiste.

La suite