Laurent Dan­drieu, sur la cen­sure de John Wayne : « On réécrit l’histoire du wes­tern selon les cri­tères du poli­ti­que­ment cor­rect ! »

Laurent Dan­drieu, sur la cen­sure de John Wayne : « On réécrit l’histoire du wes­tern selon les cri­tères du poli­ti­que­ment cor­rect ! »

Par Laurent Dan­drieu

Une expo­si­tion consa­crée à John Wayne (1907 – 1977) ferme, en Cali­for­nie du Sud, car l’acteur était jugé raciste par des étu­diants de l’université qui mani­fes­taient depuis plu­sieurs mois contre cet hom­mage. Ils reprochent à l’acteur des pro­pos racistes et homo­phobes qu’il aurait tenu dans les années 70.

Une expo­si­tion sur John Wayne a été cen­su­rée, aux États-Unis. Pour­quoi l’acteur aux traits virils devient-il la proie des néo-pro­gres­sistes ?

Ce n’est pas extra­or­di­nai­re­ment sur­pre­nant qu’il devienne la proie des pro­gres­sistes dans la mesure où il a tou­jours été connu comme un réac­tion­naire. Cela devait bien tom­ber sur lui un jour ou l’autre. Ce qui est sur­pre­nant, c’est qu’on ait mis autant de temps à s’en aper­ce­voir. On a exhu­mé une vieille inter­view des années 70 dans laquelle il tenait des pro­pos essen­tiel­le­ment offen­sants pour les mino­ri­tés raciales, et des pro­pos homo­phobes. Des étu­diants ont deman­dé à l’université de Cali­for­nie du Sud, dont John Wayne était l’un des anciens étu­diants, de sup­pri­mer cette expo­si­tion per­ma­nente avec le pré­texte assez éton­nant, je cite la reven­di­ca­tion de ces étu­diants : « En main­te­nant vivant l’héritage de John Wayne, le dépar­te­ment des archives ciné­ma­to­gra­phiques sou­tient la supré­ma­tie blanche. »
On est donc dans une espèce de confu­sion men­tale totale où évo­quer l’activité d’un artiste serait vali­dé par l’ensemble des opi­nions qu’il a émises en dehors de son acti­vi­té d’artiste.

La suite