La réou­ver­ture du Puy du Fou les rend tous dingues !

La réou­ver­ture du Puy du Fou les rend tous dingues !

Ain­si donc, le Puy du Fou, grâce à la pug­na­ci­té de son fon­da­teur Phi­lippe de Vil­liers (qui a aus­si ser­vi les autres parcs en zone verte), rou­vri­ra ses portes le 11 juin.

Le Grand Parc n’a jamais si bien por­té son nom que ces der­niers jours : il les rend tous dingues. Libé­ra­tion s’indigne de ce « fait du prince » – Emma­nuel Macron a pesé de tout son poids dans la balance contre l’avis d’Édouard Phi­lippe – per­met­tant de libé­rer le « célèbre parc à thème médié­vo-zem­mou­rien » (sic), que cer­tains auraient bien confi­né jusqu’à la nuit des temps.

Le jour­na­liste de Libé­ra­tion, Syl­vain Cha­zot, se sent tra­hi et écrase une larme amère sur Twit­ter : « Quel bon­heur de voir que le bar­rage à l’extrême droite a per­mis d’élire un Pré­sident qui échange des SMS trop chou­pi avec Phi­lippe de Vil­liers et appelle Éric Zem­mour pour lui appor­ter son sou­tien. » De là à pen­ser qu’Emmanuel Macron est un sous-marin réac­tion­naire qui cache (vache­ment) bien son jeu per­vers… la gauche com­plo­tiste est en ébullition.

De son côté, l’ineffable Fré­dé­ric Mar­tel mar­tèle sa colère contre le trai­te­ment de faveur dont ferait l’objet le « rin­gar­dis­sime Puy du Fou ». Parce que son employeur France Culture est, comme cha­cun sait, une radio d’une jeu­nesse ébou­rif­fante très pri­sée par les 15 – 18 ans. Parce que les plus de 2,3 mil­lions de visi­teurs annuels du Puy du Fou – qui ont fait de lui le deuxième parc à thèmes fran­çais, cou­ron­né par de mul­tiples récom­penses inter­na­tio­nales jusqu’à his­ser Phi­lippe de Vil­liers au rang de Walt Dis­ney fran­çais – sont, bien sûr, de vieilles choses décré­pies pro­gres­sant avec dif­fi­cul­té en déam­bu­la­teur. Mais com­ment grimpent-ils sur les gradins ?

La suite