Entre­tien avec Niko­la Mir­ko­vic sur la situa­tion au Koso­vo

Entre­tien avec Niko­la Mir­ko­vic sur la situa­tion au Koso­vo

Vous avez publié une bande des­si­née sur le Koso­vo. Pour­quoi ?

J’aime beau­coup la BD mais je n’en avais encore jamais réa­li­sé. J’avais déjà écrit un livre sur le Koso­vo mais je cher­chais un nou­veau sup­port pour par­ler de ce sujet qui me tient à cœur et je m’étais dit que la BD serait inté­res­sante. C’est un moyen de tou­cher de nou­velles cibles de per­sonnes qui ne connaissent pas l’histoire de la région. Afin de réa­li­ser cette BD, j’ai quand même eu la chance de m’entourer de deux grands noms de la BD que sont Simo­na Moga­vi­no et Giu­seppe Quat­troc­chi. j’ai beau­coup appris avec eux, ce sont de grands pro­fes­sion­nels.

La paix n’est-elle pas reve­nue dans la région ?

Ce n’est pas parce qu’il n’y a plus la guerre que la paix est reve­nue pour autant. Depuis les bom­bar­de­ments de l’Otan en 1999, plus de 250 000 Serbes ont dû fuir la région et 1 000 Serbes ont été assas­si­nés. Même le rap­port sur la situa­tion des droits de l’homme au Koso­vo émis par le Secré­ta­riat d’Etat amé­ri­cain en 2019 men­tionne un inci­dent tous les deux jours contre les Serbes et l’église ortho­doxe serbe au Koso­vo.

Il semble que la lutte soit davan­tage entre Alba­nais et Serbes qu’entre musul­mans et chré­tiens. Les chré­tiens sont-ils, mal­gré tout, per­sé­cu­tés au Koso­vo ?

La lutte de fond est en effet entre la frac­tion ultra-natio­na­liste des Alba­nais et les Serbes mais il est impos­sible de balayer la dimen­sion reli­gieuse du revers de la main. 150 églises chré­tiennes ont été détruites depuis 1999 pen­dant que 800 mos­quées ont été construites au Koso­vo. Quand les bom­bar­de­ments de l’Otan se sont arrê­tés, Washing­ton a per­mis aux wah­ha­bites de prendre en main l’éducation reli­gieuse des musul­mans. Des mil­lions de pétro­dol­lars ont été déver­sés dans les com­mu­nau­tés musul­manes du Koso­vo pour leur mon­trer le « bon islam ». Cela s’est tra­duit par une radi­ca­li­sa­tion des musul­mans. Les deux régions euro­péennes qui ont four­ni le plus de dji­ha­distes par habi­tant au Moyen-Orient sont le Koso­vo et la Bos­nie-Her­zé­go­vine. Deux « Etats » créés par les Etats-Unis dans les années 1990. Cette branche radi­cale de l’islam veut éli­mi­ner les chré­tiens des Bal­kans. Même des Alba­nais com­mencent à s’en inquié­ter. La per­sé­cu­tion des chré­tiens est latente dans la socié­té koso­vare où les Serbes sont des citoyens de seconde zone. Offi­ciel­le­ment, ils ont le droit de pra­ti­quer leur reli­gion mais, dans la vie quo­ti­dienne, ils souffrent d’un ostra­cisme réel qui peut par­fois deve­nir violent.

La suite