LE PRÉSIDENT DE L’ONG « SOLIDARITÉ KOSOVO » INTERDIT DE SÉJOUR AU KOSOVO

LE PRÉSIDENT DE L’ONG « SOLIDARITÉ KOSOVO » INTERDIT DE SÉJOUR AU KOSOVO

Arnaud Gouillon, Pré­sident et fon­da­teur de l’association huma­ni­taire « Soli­da­ri­té Koso­vo », est inter­dit de séjour au Koso­vo. Cette sanc­tion met en évi­dence l’intensification du har­cè­le­ment et des manœuvres d’intimidation visant la com­mu­nau­té serbe du Koso­vo-Méto­chie à qui l’ONG fran­çaise vient en aide depuis qua­torze ans en par­te­na­riat avec l’Église ortho­doxe locale.

Une mesure arbi­traire et injustifiée

Ce matin, le 10 sep­tembre, Arnaud Gouillon se ren­dait au Koso­vo dans le cadre d’un séjour huma­ni­taire lorsque des poli­ciers alba­nais l’ont arrê­té à un poste de contrôle. L’empêchant de pour­suivre son tra­jet, les repré­sen­tants des ser­vices alba­nais lui ont noti­fié qu’il était sous le coup d’une inter­dic­tion de séjour sur le ter­ri­toire du Koso­vo. Ce qui l’empêche de fait d’y exer­cer son métier de direc­teur d’association humanitaire.
L’ONG Soli­da­ri­té Koso­vo dénonce une pro­cé­dure abu­sive. Aucune infor­ma­tion sur la base légale, les cri­tères rete­nus et le pro­ces­sus qui a conduit à la prise de cette déci­sion n’est connue. Cette mesure est tota­le­ment arbi­traire et injus­ti­fiée, sur­tout en l’ab­sence de cla­ri­fi­ca­tion ulté­rieure et de transparence.

Un acte d’hos­ti­li­té envers les Serbes du Kosovo-Métochie

Soli­da­ri­té Koso­vo s’indigne de cette sanc­tion aux res­sorts poli­tiques. Car si l’interdiction de séjour au Koso­vo n’altérera pas l’engagement soli­daire d’Arnaud Gouillon envers la com­mu­nau­té serbe du Koso­vo-Méto­chie, elle impac­te­ra en revanche d’une manière fatale sur l’avenir de l’association.
En empê­chant Soli­da­ri­té Koso­vo d’exercer son acti­vi­té huma­ni­taire au Koso­vo, c’est davan­tage la mino­ri­té serbe qui en sera la pre­mière vic­time poli­tique. Il s’agit donc clai­re­ment un acte d’hos­ti­li­té envers Soli­da­ri­té Koso­vo et les Serbes du Kosovo.

La suite