Une immense réci­pro­ci­té de ser­vice
Supermarket in Eure, France during the 2020 coronavirus epidemic

Une immense réci­pro­ci­té de ser­vice

Par Gérard Leclerc

À la une du Pari­sien d’hier, ce très beau titre : « Si on redé­marre, c’est grâce à eux ! Karine, Yann, Lour­dés, Abde­laa­di… Gériatre, cais­sière, gar­dienne, bran­car­dier, aide à domi­cile, por­teur de jour­naux, béné­vole. Nos héros du quo­ti­dien. Mer­ci à vous. » Chaque soir, nous applau­dis­sons à nos fenêtres les soi­gnants, dont le dévoue­ment, qui va jusqu’à l’héroïsme, se signale d’abord à notre recon­nais­sance. Mais la socié­té n’aurait pu fonc­tion­ner ces der­nières semaines sans toutes ces per­sonnes que Le Pari­sien a bien rai­son de mettre en évi­dence. Une situa­tion d’exception met en évi­dence ce qu’a d’exceptionnel le dévoue­ment et l’engagement de toute cette armée qui a tenu devant l’adversité, avec une constance qui force notre admi­ra­tion.

Le plus sou­vent, on est enclin à se pola­ri­ser sur ce qui ne marche pas. Mettre en accu­sa­tion nous est plus fami­lier que de dire mer­ci. Et certes, une socié­té se signale aus­si à tra­vers ses dys­fonc­tion­ne­ments, ses injus­tices. Beau­coup de phi­lo­sophes font de la vio­lence des rap­ports sociaux le fon­de­ment du poli­tique, qui inter­vient pour éta­blir un équi­libre et même la paix, en dis­po­sant du seul recours légi­time à la force. Pour d’autres, c’est la lutte des classes qui est tout sim­ple­ment le moteur de l’histoire. Ces der­nières sai­sons, l’analyse des poli­to­logues a même eu ten­dance à remettre au pre­mier plan ces anta­go­nismes de classe, qui se seraient dur­cis avec cer­tains pro­ces­sus de la mon­dia­li­sa­tion. La pan­dé­mie actuelle ne sau­rait nous faire oublier la révolte des Gilets jaunes qui n’est pas un simple épi­sode pas­sa­ger.

La suite