Un appel à l’unité des monarchistes

Un appel à l’unité des monarchistes

Par Frédéric de Natal

« Nous, jeunes et moins jeunes, lycéens et étudiants, professionnels et retraités unissons-nous autour du Roi Louis XVI pour raviver l’image de la monarchie ». A l’approche du 227ème anniversaire de la mort du roi Louis XVI, l’Action française –Restauration nationale (AF-RN) lance un appel à toutes les mouvances monarchistes de France afin qu’elles se rassemblent le 18 janvier autour de la figure de l’infortuné roi-martyr de la révolution française. « Guillotiné le 21 janvier 1793 sur l’actuelle place de la Concorde, il a su incarner malgré des temps troublés, une certaine idée de la France et un dévouement jusqu’à l’acceptation de sa mort pour les Français » peut-on lire sur la page Facebook* « Souvenir de Louis XVI » consacrée à cet événement.

« Notre marche se veut apolitique. Chaque personne, qui reconnaît en la personne du bon roi Louis XVI une part de notre histoire qu’il vaut mieux honorer qu’oublier, y trouvera sa place ». Si l’AF-RN soutient ouvertement le comte de Paris, le prince Jean d’Orléans, l’appel au rassemblement s’adresse à tous les royalistes, qu’ils soient légitimistes, orléanistes, providentialistes ou parmistes. Ou non , afin de dépasser les clivages. Messe, conférence, marche aux flambeaux et pour finir une grande soirée sur une péniche affrétée pour l’occasion, l’appel entend renouer avec les grandes manifestations monarchistes sur Paris.

« Je meurs innocent de tous les crimes qu’on m’impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort, et je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France » avait crié Louis XVI avant que le couperet ne finisse par lui ôter la vie. En 1993, lors du bicentenaire de la mort de Louis XVI, 5000 personnes étaient venues commémorer la mémoire du souverain.

En 2011, les assises monarchistes, sous l’égide de Support Your Local Monarch (SYLM) et la Conférence monarchiste internationale (CMI), avaient réuni différents mouvements royalistes autour d’une table. Faute d’accords permettant de mettre fin aux querelles idéologiques agitant le royalisme français, les assises avaient dû ajourner leurs travaux. Une initiative pourtant soutenue par 31 % des monarchistes français selon un sondage réalisé auprès de 1737 royalistes et publié en 2009. Un « état des lieux du monarchisme »** qui avait également montré que 20 % des royalistes souhaitaient la mise en sommeil des querelles politiques internes et 28 % une démarche collective permettant de dessiner un projet commun » dans le but de mener à terme la restauration de la monarchie.

Chaque année, la marche aux flambeaux rassemble plus de 200 personnes et traverse une partie de Paris au son de « Vive le roi ! ».