You are currently viewing Isla­mo­pho­bie : « L’aveuglement, le clien­té­lisme et le dérè­gle­ment idéo­lo­gique de la gauche »
Portrait de Laurent Bouvet politologue, essayiste et universitaire, ici, posant pour Le Figaro, à Paris.

Isla­mo­pho­bie : « L’aveuglement, le clien­té­lisme et le dérè­gle­ment idéo­lo­gique de la gauche »

Laurent Bou­vet. Jean-Chris­tophe MARMARA/Le Figaro

En s’associant à des mani­fes­tants isla­mistes pour « lut­ter contre l’islamophobie », tout un pan de la gauche se désho­nore, juge avec sévé­ri­té Laurent Bouvet.

FIGAROVOX.- Une mani­fes­ta­tion contre Éric Zem­mour a eu lieu devant le siège de CNews il y a deux jours. Cer­tains pro­pos étaient d’une vio­lence rare : Abde­la­ziz Chaam­bi, fiché S, y a trai­té Éric Zem­mour de « bâtard » et de « virus»… Sous cou­vert de lutte contre l’islamophobie, s’agissait-il en réa­li­té d’une mani­fes­ta­tion islamiste ?

Laurent BOUVET.- Ces images montrent d’abord qu’il s’agit d’une mani­fes­ta­tion orga­ni­sée par des isla­mistes, son ini­tia­teur prin­ci­pal étant Elias D’Imlazene, fon­da­teur du site « Islam et Info », fiché S et, notam­ment, pro­pa­ga­teur de fake news racistes et anti-roms. Ce qui sou­lève d’ailleurs une ques­tion : com­ment les pou­voirs publics peuvent-ils auto­ri­ser un tel ras­sem­ble­ment alors même que le pré­sident de Répu­blique a annon­cé une lutte sans mer­ci contre « l’hydre islamiste » ?

Ces images montrent ensuite une grande vio­lence ver­bale, faite d’appels à la haine nomi­na­tifs. Pra­tique cou­rante des isla­mistes et de leurs alliés sur les réseaux sociaux, elle est mise en œuvre ici devant une foule qui applau­dit de tels appels, avec tous les risques de pas­sage à l’acte que cela induit.

Ces images montrent enfin com­ment les enne­mis de la liber­té d’expression se servent de celle-ci et donc notre fai­blesse. Je note d’ailleurs qu’il a bien peu de réac­tions chez les habi­tuels indi­gnés, jour­na­listes, poli­tiques ou intel­lec­tuels, de gauche notam­ment, qui s’insurgent immé­dia­te­ment lorsque les mêmes appels à la haine sont pro­non­cés par l’extrême droite par exemple.

La suite