« Mar­chons enfants » contre la PMA… la foule des grands jours est de retour !

« Mar­chons enfants » contre la PMA… la foule des grands jours est de retour !

Disons-le, per­sonne ne s’y atten­dait. Per­sonne n’imaginait la foule des grands jours de la Manif pour tous capable de se remo­bi­li­ser, en tout cas pas dans ces pro­por­tions : l’usure du com­bat, le mépris, la bru­ta­li­té et l’injustice patente avec les­quels elle avait été trai­tée en 2013 – Emma­nuel Macron ne recon­nais­sait-il pas lui-même qu’elle avait été humi­liée ? – et puis sur­tout le sen­ti­ment las et rési­gné que tout est déjà plié, acté… 

Non, per­sonne ne s’y atten­dait, ni mani­fes­tants venus par devoir, ni orga­ni­sa­teurs ravis et éber­lués, ni oppo­sants, dont les com­men­taires dépi­tés et acides grincent sur les réseaux sociaux, ni sur­tout pré­fec­ture de police, si l’on en croit l’itinéraire sous-dimen­sion­né aux artères trop étroites et satu­rées, qui a for­cé, après quelques cafouillages – dont l’ordre de rebrous­ser che­min ! -, à aiguiller dans un par­cours de déles­tage une par­tie des mani­fes­tants, encore blo­qués et ser­rés autour du Sénat alors que la tête de cor­tège arri­vait à Montparnasse.

Les orga­ni­sa­teurs reven­diquent 600.000 mani­fes­tants, chiffre sans doute (c’est la loi du genre) un peu sur­éva­lué. Occur­rence, un « cabi­net de comp­tage indé­pen­dant » – l’est-il réel­le­ment ? Au vu des tweets éma­nant de cer­tains de ses diri­geants, on peut en dou­ter -, donne le chiffre de 74.500… mais son cal­cul repose sur l’installation préa­lable, en hau­teur, de cap­teurs sur le che­min de mani­fes­ta­tion ! Quid, donc, du deuxième par­cours, déci­dé à la hâte au vu de la satu­ra­tion du premier ?

La suite