Le « devoir » de mani­fes­ter ?

Le « devoir » de mani­fes­ter ?

Le « devoir » de mani­fes­ter ? – France Catho­lique

Mes amis et confrères de la presse catho­lique s’interrogent sur la posi­tion des évêques fran­çais quant à la mani­fes­ta­tion pré­vue le 6 octobre contre le pro­jet gou­ver­ne­men­tal sur la PMA élar­gie. Nos évêques ont-ils, oui ou non, fait une obli­ga­tion aux catho­liques de par­ti­ci­per à cette mani­fes­ta­tion ? C’est ce que les médias, dans leur ensemble, ont cru com­prendre à la suite de la soi­rée de lun­di au Col­lège des Ber­nar­dins, notam­ment en tenant compte des pro­pos tenus à la presse par Mgr de Mou­lins-Beau­fort. L’intéressé a‑t-il vrai­ment don­né l’ordre de mani­fes­ter ? Une mise au point du secré­taire géné­ral de la Confé­rence des évêques, le Père Thier­ry Magnin, donne à pen­ser à Jean-Pierre Denis, direc­teur de La Vie, qu’il y a eu « rétro­pé­da­lage ». Je ne vou­drais pas trop m’engager dans une dis­cus­sion byzan­tine sur le sujet, mais dire sim­ple­ment mon avis. Le devoir dont a par­lé le pré­sident de la Confé­rence ne s’énonçait nul­le­ment comme un ordre impé­ra­tif don­né par les évêques mais comme la consé­quence d’une déli­bé­ra­tion réflé­chie des citoyens. La gra­vi­té de la por­tée de la loi envi­sa­gée déter­mi­nait, pour qui y avait sérieu­se­ment pen­sé, un enga­ge­ment public.

Oui, mon cher Jean-Pierre, l’Église n’est ni un par­ti, ni un syn­di­cat. Son rôle n’est pas d’embrigader mais de don­ner à réflé­chir, ce qu’elle a fait dans le cas pré­sent avec beau­coup de dili­gence et de déli­ca­tesse. Mais si l’on a inté­rio­ri­sé l’enjeu pour l’avenir de l’instrumentalisation de la pro­créa­tion, il reste à uti­li­ser les moyens les plus propres à faire reten­tir une pro­tes­ta­tion moti­vée. À ce pro­pos, l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupe­tit, peut décla­rer à notre confrère Famille chré­tienne : « La plu­part des citoyens n’ont sou­vent pour seul moyen d’expression que la mani­fes­ta­tion publique. Ils doivent pou­voir s’exprimer, donc cette démarche est, non seule­ment licite, mais vrai­ment utile.

La suite »