Afrique réelle de Bernard Lugan
L’Afrique Réelle N°104 – Août 2018

Sommaire du n°104 (août 2018)

Dossier : Sahel, pourquoi la France n’est pas en mesure d’apporter une solution

  • – La nouvelle géopolitique sahélienne
  • – Comment Les Touareg du Mali ont permis aux islamo-jihadistes de sortir du néant
  • – Les alliances tribales expliquent l’instabilité de la région dite des « trois frontières »

Dossier : RDC, la nouvelle guerre de l’Ituri

  • – L’Ituri, un espace convoité
  • – Un insoluble conflit ethnique

Débat : Rwanda : qui avait intérêt à assassiner le président Habyarimana ?

 

Editorial de Bernard Lugan :En Afrique, tout est toujours à recommencer…

Alors qu’ils sont inscrits dans la longue durée, les conflits africains sont paradoxalement analysés à travers une trilogie idéologique étroitement contemporaine : « déficit de développement », absence de « bonne gouvernance » et manque de démocratie.

Prisonniers de ces trois concepts européocentrés, journalistes et « experts » sont incapables de prendre la véritable mesure des crises africaines. Emblématiques à cet égard, les exemples de l’Ituri et du Mali sont étudiés dans ce numéro de l’Afrique Réelle.

En Ituri, le 13 juillet 2018, l’ONU a dénoncé des « violences barbares » commises, entre autres, par les miliciens Lendu.

Quinze ans après l’opération française Artemis (juin à septembre 2003), en dépit de la présence de plusieurs milliers de casques bleus, et après les procès devant la CPI de La Haye de chefs miliciens impliqués dans les massacres des années 2000, tout a donc recommencé…

Comment aurait-il d’ailleurs pu en être autrement quand les tueries inter-ethniques y sont d’abord la reprise de mouvements précoloniaux ? La lutte pour les richesses naturelles n’est en effet pas la cause des actuels massacres, mais un facteur aggravant se surimposant à la longue durée historique régionale.

La suite