You are currently viewing Seyne-sur-Mer : une femme blesse deux per­sonnes au cut­ter en criant « Allah akbar »

Seyne-sur-Mer : une femme blesse deux per­sonnes au cut­ter en criant « Allah akbar »

Dans le Var, une femme a été pla­cée en garde à vue dimanche à la Seyne-sur-mer après avoir bles­sé deux per­sonnes au cut­ter à la caisse d’un super­mar­ché en criant « Allah Akbar ! », a indi­qué à l’AFP le pro­cu­reur de la Répu­blique de Toulon.

Un client a été agres­sé par cette femme, qui l’a bles­sé au tho­rax avec un cut­ter, et a été hos­pi­ta­li­sé, a pré­ci­sé le pro­cu­reur Ber­nard Mar­chal, confir­mant une infor­ma­tion de Nice-Matin. Une cais­sière a éga­le­ment été bles­sée plus légèrement.

Des troubles psy­chia­triques avérés

« C’est appa­rem­ment le fait iso­lé d’une per­sonne avec des troubles psy­chia­triques avé­rés », a com­men­té M. Mar­chal, « pour autant ça n’ex­clut pas qu’elle soit radi­ca­li­sée ». L’au­teure de l’a­gres­sion, qui n’est pas connue de la police, a été pla­cée en garde à vue, et l’an­tenne de la police judi­ciaire de Tou­lon est sai­sie de l’en­quête. « Il y a pré­somp­tion de ten­ta­tive d’as­sas­si­nat, et d’a­po­lo­gie du crime à conno­ta­tion ter­ro­riste », a indi­qué à l’AFP le procureur.

La jeune femme serait connue de la direc­tion du maga­sin Leclerc pour « invec­ti­ver régu­liè­re­ment ses employés pour des motifs insi­gni­fiants », et l’a­gres­sion de dimanche pour­rait résul­ter d’une alter­ca­tion avec un client. Le PDG du groupe Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, a salué « le cou­rage » de la cais­sière qui s’est inter­po­sée entre la cliente vio­lente et sa vic­time, et a annon­cé la mise en place d’une « cel­lule de sou­tien psy­cho­lo­gique » dès lun­di matin « pour accueillir les sala­riés du magasin ».

La suite