Aqua­rius : la France prête à accueillir des migrants sous conditions

Aqua­rius : la France prête à accueillir des migrants sous conditions

Des migrants à bord d’un bateau des garde-côtes ita­liens, le 14 juin. AFP PHOTO/SOS MEDITERRANEE/Kenny Karpov

Cri­ti­quée pour son silence puis son inac­tion sup­po­sés dans l’affaire de l’Aquarius, le navire huma­ni­taire inter­dit d’accoster en Ita­lie, le gou­ver­ne­ment s’est de nou­veau dit favo­rable ce jeu­di à l’accueil des migrants « répon­dant aux cri­tères du droit d’asile ». Une pro­po­si­tion qui fait écho aux mots d’Edouard Phi­lippe, qui avait déjà dit que la France était prête « à aider les auto­ri­tés espa­gnoles pour accueillir et ana­ly­ser la situa­tion des per­sonnes » pou­vant béné­fi­cier du sta­tut de réfugié.

La situa­tion des 629 pas­sa­gers du navire de l’ONG SOS Médi­ter­ra­née sera d’abord exa­mi­née en Espagne, où le navire va accos­ter same­di, a cette fois annon­cé jeu­di le minis­tère fran­çais des Affaires étran­gères. Selon un com­mu­ni­qué du Quai d’Orsay, « cette pro­po­si­tion » de Jean-Yves Le Drian à son homo­logue espa­gnol « a été accueillie favo­ra­ble­ment par l’Espagne ».

La suite