Articles royalistes de jean-Philippe Chauvin
Ne pas céder au nihilisme. (Réflexions après l’évacuation matinale de l’université de Rennes 2)

Ce lundi matin, un peu avant 5 heures, l’université de Rennes 2, si chère à mon cœur pour de multiples raisons, a été évacuée par les forces de l’ordre, à la demande (bien tardive) du président Olivier David. Enfin, ai-je soupiré à la découverte de cette information ! Mais, au regard des images diffusées par les journaux et les télévisions, j’ai pu constater, au moins visuellement, l’état des dégâts, et ce n’est guère réjouissant. Au demeurant, cela ne donne pas vraiment bonne impression de cette contestation qui est moins étudiante que nihiliste. D’ailleurs, les slogans barbouillés sur les murs intérieurs se bousculent au risque de ne plus rien y comprendre, et l’énorme inscription « Vive la Commune » qui surplombe le corps central de l’université et du grand hall ne trouve pas exactement de confirmation ou d’explication dans tous les hurlements graphiques qui, sans beaucoup d’imagination, reprennent des revendications ou des textes que l’on entend depuis trois décennies dans les « quartiers perdus de la République » : tristesse d’une parodie de « révolte » qui semble, à quelques exceptions près, n’être que le soulèvement des médiocrités et des égoïsmes conjugué à l’application d’une « déconstruction » qui, en définitive, ne sert que cette société capitaliste de consommation que les mutins du jour disent combattre, en écriture inclusive et avec force théories racialistes et communautaristes… Nous voici bien loin du soulèvement de la vie que Maurice Clavel espérait en Mai 68 !

La suite