À contre-cou­rant

À contre-cou­rant

J’ai très mal dor­mi la nuit der­nière. La sor­tie d’un hiver fati­guant, long et dif­fi­cile, peut être ! De nom­breuses images, réflexions me rem­plis­saient la tête :

  • - Le débat préa­lable à une loi bioé­thique dont l’issue semble pré­vue d’avance, l’humain étant deve­nu la der­nière mar­chan­dise à la mode (cf. la lettre de la Fon­da­tion Lejeune de mars 2018) ;
  • - Une vidéo flip­pante où Jacques Atta­li pré­dit à notre huma­ni­té un ave­nir acca­pa­ré par les puis­sants et aux liber­tés réduites ;
  • - Une réflexion de Phi­lippe de Vil­liers expli­quant com­ment aujourd’hui cette vison ultra libé­rale rejoint la vision d’un monde tota­li­taire, les deux trou­vant leurs ori­gines dans la phi­lo­so­phie des lumières ;
  • - Une vision erro­née dont s’accommode très bien l’Islam conqué­rant sous les dif­fé­rentes formes qu’il prend aujourd’hui dans notre pays ;
  • - L’envahissement de l’une de nos nécro­poles avec l’approbation des défen­seurs de cette pen­sée unique révo­lu­tion­naire ;
  • - Des princes qui plu­tôt que de défendre le faible joignent leur voix à cette fausse moder­ni­té et s’éloignent de leur voca­tion ;
  • - Des réseaux alter­na­tifs qui, plu­tôt que de prendre du recul, rajoutent une couche sur toutes nos misères.

Domaine Royal de Dreux, les Rameaux
Jean de France, Duc de Ven­dôme

La suite